Sentier des Capitelles

Le sentier des capitelles

 

Ce sentier de découvertes a été nommé Sentier des Capitelles car il conduit le visiteur vers des abris de pierres sèches typiques appelés précisément « capitelles ».
Ils sont décrits et illustrés dans cette page.

capit1

 

Le terme « capitelle » est essentiellement lié à la construction avec voûte en encorbellement : chaque pierre dépasse celle qui la soutient d’une longueur inférieure à sa moitié et est calée par des pierres plus grosses qui servent de contrepoids.

La plupart datent de la première moitié du dix neuvième siècle, période qui correspond à une poussée démographique significative et à un retour à l’agriculture et au pastoralisme.

La forme de la capitelle et celle de sa porte dépendent surtout de l’inspiration de son constructeur qui se trouvait être bien souvent agriculteur ou berger avant d’être maçon.

 

 

 

capit2

 

 

Le visiteur découvre aussi les murs soutenant les terrasses auparavant cultivées nommées « faïsses », les cabanes de vigne et leur amas de pierres ou « clapas », vestiges du patrimoine vernaculaire.

Durant plus d’une heure on peut flâner sur ce sentier et se plonger dans l’ambiance de la vie d’autrefois.

Un dépliant est à la disposition du visiteur au musée ou à la mairie pour le guider et lui détailler les 13 stations que comporte le sentier .